Prévention : comment se préparer à la fatigue hivernale

0

La saison hivernale n’est pas facile, aussi bien pour notre physique que pour notre moral, en raison notamment du froid, des virus, du changement d’alimentation et du manque de lumière naturelle. La fatigue est récurrente durant cette saison, mais elle n’est pas une fatalité si l’on est bien préparé pour la combattre. En effet, c’est en la prévenant que l’on pourra supporter les morsures du froid, les agressions infectieuses et les humeurs noires. Il est nécessaire, pour y parvenir, d’adopter de nouvelles habitudes qui vont renforcer notre organisme et éloigner de nous la sensation de fatigue. Nous allons donc vous expliquer comment vous préparer efficacement à la fatigue hivernale.

Se protéger du froid

Avant l’hiver, il est primordial de se préparer à affronter le froid qui génère de la fatigue. Ainsi, il faut penser à faire réviser sa chaudière, à rentrer suffisamment de bois de chauffage et à acheter des vêtements chauds. Les extrémités (nez, mains, pieds et cou) doivent être particulièrement protégées. Il est également conseillé de consommer régulièrement des boissons chaudes comme le café, la soupe ou le thé, que ce soit à la maison ou au bureau.

Il est à noter que l’alcool est déconseillé lorsque l’on souffre du froid. En effet, même si l’on peut ressentir une sensation de chaud au moment où l’on en consomme, il faut savoir que la consommation d’alcool apporte une sensation de froid peu de temps après. Se réchauffer en buvant de l’alcool est donc une mauvaise idée, car cela accentue le refroidissement.

Le corps se refroidit après un repas, car la digestion mobilise l’essentiel de l’énergie. Il est donc fortement conseillé de se protéger du froid durant cette période, puisque l’on est plus vulnérable après avoir mangé.

Prévenir le manque de soleil

Quinze minutes d’exposition quotidienne au soleil sont nécessaires pour obtenir la dose journalière normale de vitamine D. Cependant, en hiver, il est fréquent de ne pas voir le soleil de la journée. Heureusement, cette vitamine n’est pas fabriquée uniquement grâce à l’ensoleillement. Il est possible de remédier à cette carence en mangeant du poisson gras (hareng, maquereau, sardine, saumon) trois fois par semaine pour obtenir une dose de vitamine D suffisante. Pour les personnes qui ne mangent pas de poisson, il est possible de se faire prescrire des ampoules de vitamine D par son médecin. Cette vitamine se révèle être très importante pour l’organisme, car une carence provoque des douleurs ostéomusculaires, une fragilité aux infections ainsi que de la fatigue.

En hiver, la baisse de la luminosité ambiante présente aussi un risque de dépression. En effet, la lumière stimule le cerveau. Par conséquent, chez certaines personnes, le manque de luminosité fait apparaitre des troubles du sommeil, de la fatigue, de l’anxiété, et dans certains cas une véritable dépression. Ces personnes doivent donc profiter au maximum du moindre rayon de soleil hivernal et pratiquer du sport en extérieur. Elles peuvent également suivre un traitement de luminothérapie en hiver. Cela consiste en plusieurs séances d’exposition à la lumière blanche.

Adopter le bon régime alimentaire

Durant l’hiver, il ne faut pas tomber dans les excès concernant l’alimentation. Il est déconseillé de manger trop et de prendre plusieurs kilos ou, à l’inverse, d’essayer de perdre du poids pendant cette période. Le manque d’énergie en hiver permet de mieux mesurer ses besoins et ses manques. Idéalement, il faut adopter le régime alimentaire quotidien suivant :
– environ 1,5 L d’eau
– 2 portions de protides (œuf, poisson, viande)
– 3 produits laitiers (fromage, yaourt, lait)
– 4 portions de féculents, de pain et de céréales
– 5 portions de légumes et de fruits frais
Il faut donc tenter de respecter ce régime alimentaire et de modifier son alimentation quotidienne s’il y en a besoin.

Un corps en bonne santé doit être bien nourri. Or, en hiver, on a tendance à consommer des plats caloriques et gras, plus riches en féculents que durant la période estivale. De plus, le manque de légumes et de fruits frais pendant cette période est réel. Il faut donc penser à manger un fruit le matin en déjeunant ou au goûter, ainsi que des salades de fruits en dessert ou des soupes de légumes en entrée. Pour savoir si l’on risque d’avoir des carences, il faut se poser quelques questions :
– Est-ce que je respecte les trois repas principaux de la journée ? Si ce n’est pas le cas, il y a un risque de ne pas obtenir les apports nutritionnels nécessaires à vos besoins
– Est-ce que je fais souvent des régimes ? Si c’est le cas, vos apports en vitamines et en minéraux baissent d’environ 30 %
– Est-ce que je bois quotidiennement au moins 1 L d’eau ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez souffrir de déshydratation chronique, ce qui est un vecteur de fatigue
– Est-ce que je mange suffisamment de viande ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez manquer de fer
– Est-ce que je mange suffisamment de produits laitiers ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez manquer de calcium
– Est-ce que je mange suffisamment de féculents et de céréales ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez manquer de magnésium

Il y a un point commun entre tous ces déséquilibres nutritionnels, ils provoquent une fatigue chronique qui résiste au sommeil. Il faut donc diagnostiquer soi-même ses déséquilibres nutritionnels et les corriger afin d’adopter le bon régime alimentaire.

Le sommeil et l’activité

Il est important de préserver la qualité de son sommeil en dormant suffisamment et en ne se couchant pas trop tard. Pour bien dormir, il est conseillé de prendre un dîner léger, un bain ou une douche chaude avant de se coucher et d’aller dormir dès les premiers signes de fatigue.

Il faut également s’aménager des pauses détente au cours de la journée. Ces pauses peuvent durer quelques minutes et servir à faire le vide en fermant les yeux et en respirant lentement et profondément. Cela permet de détendre ses membres. Pensez également à conserver une activité sportive durant le weekend, sauf si c’est en extérieur et qu’il fait trop froid.

Vous aimez cet article ?

Abonnez-vous à l'infolettre pour ne pas manquer les futurs articles !

Invalid email address
Nous respectons votre vie privée.
Partagez.

À propos de l’auteur

L'équipe Une vie exceptionnelle

Dave et Karine Ruel, fondateurs du mouvement « Une vie exceptionnelle ». Notre mouvement a pour objectif de vous inspirer et vous guider afin de mieux relever vos défis quotidiens. Que ce soit au niveau de votre santé, vos finances, vos relations, la gestion de votre temps et surtout votre bonheur et votre réussite.

Laisser un commentaire