Les massages pour femmes enceintes

0

La grossesse, chez certaines femmes, est une période éprouvante tant sur le plan physique (prise de poids excessive, jambes lourdes, mal de dos…) que sur le plan psychologique. Elles vont connaitre pendant neuf mois de nombreux bouleversements, ce qui induit qu’elles vont avoir besoin d’un apport réel en bien-être.

 

C’est assez méconnu par les femmes enceintes, mais elles peuvent se faire masser. En effet, les massages peuvent faire un bien énorme aux futures mères qui rencontrent des difficultés émotionnelles, hormonales ou physiques durant leur grossesse. Toutefois, tous les massages ne sont pas adaptés à la grossesse, et une femme enceinte qui souhaite se faire masser doit trouver un professionnel qui pratique le modelage prénatal. Ce type de massage comporte des frictions, des pétrissages, des effleurages doux et des pressions. Le modelage prénatal dure environ une heure, il se pratique allongé en chien de fusil ou sur le dos.

 

Massages durant la grossesse : les restrictions

 

Durant la grossesse, il y a de nombreuses contre-indications et restrictions. Ainsi, il est indispensable de prendre l’avis de sa sage-femme ou de son médecin traitant pour être sûre qu’un massage ne présente pas de risque pour vous ou pour le bébé. La période recommandée pour les massages se situe entre le quatrième et le huitième mois. En effet, il faut éviter ce type de soin en début et en fin de grossesse. Les crèmes et les huiles utilisées doivent être neutres, sans huiles essentielles qui sont interdites durant la grossesse. Idéalement, les crèmes et les huiles doivent être bio, sans composés chimiques dangereux.

 

Obtenir du confort

 

Un constat s’impose : toutes les femmes enceintes ne vivent pas leur grossesse de la même façon. Alors que certaines prennent beaucoup de poids, d’autres ne s’arrondissent que du ventre. Toutefois, toutes les femmes enceintes vivent un changement, un déplacement de leur centre de gravité et de leur point d’équilibre. Leur positionnement se modifie afin de contrebalancer le poids de leur ventre. Au fil de la grossesse, elles peuvent ressentir des tensions dans le haut du dos et au niveau des lombaires. Elles peuvent aussi ressentir des douleurs au niveau des articulations et connaitre des problèmes de digestion comme les remontées acides. Le modelage prénatal peut procurer du confort et apaiser ces maux, car ce massage améliore la circulation lymphatique et la circulation sanguine en assouplissant les articulations et en détendant les muscles.

 

Accompagner les changements physiques et psychiques

 

La grossesse provoque des bouleversements physiques, psychiques et hormonaux éprouvants et considérables. Ainsi, de nombreuses femmes enceintes subissent des sautes d’humeur, des troubles du sommeil et des questionnements envahissants. Le massage prénatal permet d’apaiser ces tensions, de réguler le système nerveux et d’harmoniser l’esprit et le corps. De plus, ce type de massage permet à ces femmes de prendre soin d’elles durant cette période où elles sont occupées à préparer l’arrivée de leur enfant.

 

Ces moments de bien-être offrent un temps de pause bienvenu qui prépare le corps à l’après-grossesse. En effet, le massage prénatal évite que le corps ne garde des marques irréversibles. Durant la grossesse, l’organisme des femmes enceintes génère plus de graisse qu’habituellement (système de lipogenèse). Ce phénomène tout à fait normal est lié à l’instinct de survie, car l’organisme des femmes a pour mission de conserver le bébé en vie, même en cas de situation extrême comme les famines. Par conséquent, la peau du corps dans son intégralité (pas uniquement celle du ventre) va subir des transformations. Des vergetures peuvent apparaitre, mais ce n’est pas une fatalité. Les vergetures sont difficiles à estomper, mais on peut les prévenir grâce à l’hydratation et grâce au massage prénatal.

 

La création d’un lien avec bébé

 

L’haptonomie est un massage qui va plus loin que le massage prénatal. Il permet au père et à la mère de créer un premier contact in utero avec leur bébé. Cette technique est considérée de nos jours comme une préparation à la parentalité, car les parents entrent en contact avec l’enfant grâce au toucher. Le toucher doit être sensible et fin pour créer une rencontre à quatre mains avec le bébé. L’haptonomie n’a aucun point commun avec le massage traditionnel.

 

La fasciathérapie est moins connue et diffère également des massages traditionnels. C’est une technique qui consiste à décrisper manuellement les fines membranes enveloppant les muscles et les organes, les fascias. Le but est d’apaiser et de calmer les douleurs liées à la grossesse. La fasciathérapie peut se pratiquer à n’importe quel moment et permet à la future maman de ressentir et de prendre conscience des mouvements du bébé d’une manière différente. De plus, le futur papa peut aussi participer.

 

Sport et grossesse

 

De nombreuses femmes enceintes qui pratiquaient du sport avant leur grossesse souhaitent continuer afin de maintenir leur condition physique. Les spécialistes ne déconseillent pas de pratiquer du sport pendant la grossesse, car cela procure des bienfaits à la future mère et au bébé. Ces bienfaits sont un sommeil plus réparateur, un apport d’énergie et de bien-être, une diminution du risque de diabète ainsi qu’une diminution des douleurs physiques liées à la grossesse.

 

Toutefois, il est nécessaire de consulter au préalable son médecin traitant pour s’assurer qu’il n’y a aucune contre-indication à la pratique du sport. Les femmes enceintes qui étaient inactives avant la grossesse doivent commencer lentement avec des exercices qui ne dépassent pas 5 à 10 minutes. Par la suite, la durée de ces exercices peut augmenter graduellement. Il est conseillé à ces femmes de privilégier les exercices de flexibilité et de musculation.

 

Il est à noter que le médecin peut interdire la pratique du sport aux femmes enceintes qui présentent des risques de problèmes cardiaques, de troubles respiratoires, d’hypertension artérielle, de saignements, de carence en fer, de retard de croissance du fœtus, d’accouchement prématuré, d’avortement spontané antérieur ou de rupture des membranes.

 

Les activités sportives conseillées aux femmes enceintes sont l’aquaforme, la nage, la bicyclette stationnaire, la marche, le ski de fond, la danse aérobique (sans saut), le jogging et la musculation qui consiste à renforcer les muscles du périnée.

 

 

 

Vous aimez cet article ?

Abonnez-vous à l'infolettre pour ne pas manquer les futurs articles !

Invalid email address
Nous respectons votre vie privée.
Partagez.

À propos de l’auteur

L'équipe Une vie exceptionnelle

Dave et Karine Ruel, fondateurs du mouvement « Une vie exceptionnelle ». Notre mouvement a pour objectif de vous inspirer et vous guider afin de mieux relever vos défis quotidiens. Que ce soit au niveau de votre santé, vos finances, vos relations, la gestion de votre temps et surtout votre bonheur et votre réussite.

Laisser un commentaire