Fatigue : est-ce dans la tête ?

1

Fatigue : est-ce dans la tête ?

 

De plus en plus de personnes trouvent qu’elles sont régulièrement fatiguées ou très fatiguées dans leurs vies. C’est en effet un symptôme très répandu, mais également très complexe. Les causes peuvent être multiples comme la longueur de l’hiver, une activité professionnelle intense, le manque de lumière, une mauvaise alimentation ou le manque de repos. Certaines personnes souffrent même de fatigue persistante et consultent leur médecin pour traiter ce mal. Toutefois, la fatigue n’est pas la maladie du siècle. En effet, la médecine appelait jadis « neurasthénie » ce sentiment d’impuissance et de lassitude. De nos jours, le sentiment de fatigue est amplifié par le stress quotidien provoqué par les pressions sociales liées au travail. Mais il est difficile de juguler et de comprendre cet état de fatigue.

 

La fatigue est-elle due aux efforts ?

 

En temps normal, la fatigue est due aux efforts que nous fournissons. C’est une réaction normale provoquée par notre organisme qui agit pour protéger nos muscles, dont notre cerveau. La fatigue est un phénomène réversible grâce au repos. En effet, lorsque l’on est fatigué, on dort, et lorsque l’on dort on récupère.

 

Cependant, ce n’est pas toujours aussi simple. Certaines personnes épuisées peuvent se coucher sans trouver le sommeil. D’autres peuvent dormir plusieurs heures et se réveiller en étant toujours fatiguées et en ressentant un manque flagrant d’énergie. Et lorsque l’on n’arrive pas à apaiser la fatigue grâce au sommeil, la situation est inquiétante. Dans 20 % des cas, ces situations sont dues à une maladie non détectée ou à une rupture du biorythme. Dans les autres cas, il survient un effrayant sentiment d’impuissance et de découragement face aux journées trop longues et face à une vie trop lourde à supporter. Nous sommes là en présence de troubles psychologiques.

 

Fatigue organique et fatigue psychique

 

La fatigue organique et la fatigue psychique sont différentes. En effet, la fatigue organique concerne l’organisme tandis que la fatigue psychique concerne la volonté. Dans les deux cas, notre capacité d’action est diminuée, plus ou moins fortement. On ressent une grande lassitude durant la journée qui s’estompe lorsque le soir arrive. On est épuisé, mais on ne trouve pas le sommeil. Si cet état de fatigue est accompagné de tristesse ou de pensées négatives, elle peut se transformer en dépression nerveuse. Cet état est souvent le fruit de conflits inconscients qui n’ont pas été résolus et qui génèrent une perte de désir ainsi qu’une grande anxiété. Généralement, les personnes ne savent pas pourquoi elles vont mal et se contentent de dire qu’elles sont juste fatiguées.

 

Toutefois, ces personnes ne doivent pas se sentir responsables ou capables à cause de leur état. Bien que nous travaillons deux fois moins que la génération de nos arrière-grands-parents, nous nous sentons plus fatigués qu’eux, car notre vie sociale est plus trépidante et parce que nous dormons beaucoup moins qu’eux. De plus, la société actuelle privilégie la performance au détriment du bien-être. La fatigue est très mal vue et la menace du chômage pousse les salariés à dépasser leurs limites.

 

Il faut également ajouter à cela les outils numériques professionnels (ordinateurs, téléphones…) qui ne permettent pas toujours d’effectuer une coupure et qui importent la vie professionnelle au sein de la vie privée, ce qui est une source quotidienne de stress. Par conséquent, la fatigue submerge certains travailleurs qui sont dans l’incapacité de trouver un refuge pour se reposer. La pression subie par ces personnes affecte leur moral et entame leur goût de vivre.

 

Comment lutter contre la fatigue ?

 

Avant que la fatigue ne devienne un symptôme de la dépression, il est important de lutter contre elle. L’une des astuces consiste à se fatiguer intellectuellement lorsque l’on ressent de la fatigue physique, et inversement. La lecture éloigne rapidement la fatigue physique et le sport produit des endorphines qui sont des neurotransmetteurs dont on manque lorsque l’on est fatigué.

 

Il existe plusieurs manières de lutter contre la fatigue psychologique. Si cette fatigue est chronique, elle peut être combattue avec une thérapie comportementale. Sinon, ce type de fatigue peut être calmé par des anxiolytiques et par des antidépresseurs.

 

Il faut d’abord apprendre à ne plus craindre la fatigue. Il faut ensuite analyser ses significations profondes (stress, ennui, désintérêt, lassitude…), puis travailler sur le ressenti :

– culpabilité : on se sent coupable de se détendre, généralement à cause de notre éducation

– craintes hypocondriaques : on pense que notre fatigue annonce une maladie plus grave

– agressivité envers soi-même : on n’y arrive pas et on se sent nul

Cette recherche et cette réflexion profonde doivent permettre d’effectuer des choix judicieux, de modifier son comportement et de trouver le repos.

 

Yuppies Syndrome, le syndrome de fatigue chronique (SFC)

 

Des centaines de milliers de personnes à travers le monde souffrent du syndrome de fatigue chronique, appelé « Yuppies Syndrome » par les médecins américains qui l’ont découvert en 1988. C’est une maladie encore assez méconnue de nos jours et qui se manifeste par une fatigue continue et sévère proche de l’épuisement. Aucun repos ne parvient à l’apaiser, elle dure plus de six mois et elle provoque l’abandon de toute activité par les malades qui en souffrent. Les causes du syndrome de fatigue chronique sont encore inconnues, mais les médecins supposent que son origine est virale. Ce syndrome prive le malade de sommeil profond et lent, celui qui permet au corps de régénérer son énergie. À ce jour, aucun traitement n’existe pour soigner le « Yuppies Syndrome », malgré les efforts des scientifiques.

 

Vous aimez cet article ?

Abonnez-vous à l'infolettre pour ne pas manquer les futurs articles !

Invalid email address
Nous respectons votre vie privée.
Partagez.

À propos de l’auteur

L'équipe Une vie exceptionnelle

Dave et Karine Ruel, fondateurs du mouvement « Une vie exceptionnelle ». Notre mouvement a pour objectif de vous inspirer et vous guider afin de mieux relever vos défis quotidiens. Que ce soit au niveau de votre santé, vos finances, vos relations, la gestion de votre temps et surtout votre bonheur et votre réussite.

Un commentaire

Laisser un commentaire