Arrêter la cigarette : ce qui change pour les anciens fumeurs

0

Un ancien fumeur, même s’il est heureux de retrouver sa liberté et son souffle, n’oubliera jamais le plaisir procuré par la cigarette et le réconfort apporté par le geste. Cela lui manquera durant le reste de sa vie et il devra lutter pour ne pas replonger. Il vivra en quelque sorte dans la nostalgie du tabac. C’est donc un combat quotidien nécessitant de grands efforts de volonté que livrent les anciens fumeurs. Cependant, une fois qu’ils sortent victorieux de ce combat, que le sevrage est accompli et que leur corps s’est habitué à se passer du tabac, ils constatent que de nombreuses choses ont changé aussi bien physiquement que psychologiquement.

 

Ne pas céder à la tentation

 

Les anciens fumeurs ne le nient pas : même en ayant une forte volonté, ils restent fragiles face au tabac. En effet, ils éprouvent de la nostalgie envers cet ancien plaisir ce qui provoque un échec de l’arrêt du tabac chez certains. D’autres flirtent avec la limite en s’autorisant parfois quelques bouffées sur une cigarette en soirée avec des amis ou sur un cigare à l’occasion d’un mariage. Leur envie de fumer est présente tous les jours, car elle est guidée par la nostalgie de ce plaisir.

 

Il y a également le cas des anciens fumeurs qui ont développé une intolérance absolue à la cigarette. Ils ne supportent plus du tout l’odeur de la fumée et dressent des murs entre eux et les fumeurs, que ce soit dans la sphère privée ou dans la sphère professionnelle. Pour eux, cette mise à distance est la meilleure attitude pour se prémunir d’une rechute. Ce sont généralement d’anciens gros fumeurs qui deviennent intolérants une fois qu’ils ont arrêté de fumer.

 

Certaines personnes usent d’une autre stratégie pour éviter de reprendre la cigarette. Ils renoncent à tout ce qui était associé à leur addiction afin de ne pas provoquer de nouveau la sensation de manque. Ainsi, ils se privent volontairement d’alcool, de café ou de certains aliments pour garder le contrôle sur leur volonté et sur leur vie. Ils ont la hantise de rechuter, car ils ont généralement déjà échoué plusieurs fois dans leurs tentatives d’arrêter de fumer. Ils reconnaissent que leur envie de fumer est oppressante, mais qu’ils continueront de lutter pour obtenir leur indépendance vis-à-vis de la cigarette.

 

Savoir recomposer et réorganiser son temps

 

Il est en général très difficile d’arrêter de fumer, car c’est une addiction physiologique qui force notre organisme à réclamer sa dose de nicotine. De plus, le tabac est un calmant qui permet d’équilibrer les émotions. Par conséquent, certaines personnes qui tentent d’arrêter de fumer peuvent développer une dépression qui était latente, mais que le tabac permettait de contenir et de masquer. C’est pour cette raison qu’un soutien psychologique est souvent proposé aux personnes désireuses d’arrêter de fumer. Ainsi, certaines méthodes de sevrages associent des antidépresseurs aux patchs de nicotine. Les premières semaines et les premiers mois de sevrage sont souvent très difficiles à surmonter. Les anciens fumeurs peuvent ressentir un vide abyssal impossible à combler. Ils doivent dorénavant affronter la réalité de la vie sans tabac, faite de vides et de pleins, avec leurs propres ressources.

 

Certaines personnes trouvent leur motivation dans la peur de mourir de leur addiction. Une fois qu’elles ont vaincu cette peur, elles se retrouvent confrontées à d’autres peurs, mais elles ne peuvent plus se servir du tabac comme d’une béquille qui les aidait à tout surmonter. Arrêter de fumer représente une rupture avec leur précédente vie, et leur attitude générale change également. Elles ne bénéficient plus du réconfort apporté par la cigarette et doivent maintenant recomposer leur temps. Auparavant, leur vie quotidienne était rythmée par les pauses tabacs. Elles doivent donc trouver de quoi s’occuper pour remplir ces vides qui les renvoient à l’envie de fumer. La cigarette leur permettait de se relaxer et les aidait à travailler ou à réfléchir. Les anciens fumeurs ont donc l’obligation de trouver des solutions alternatives pour remplir cette fonction.

 

Découvrir de nouveaux plaisirs

 

Afin de remplacer le plaisir procuré par la cigarette, les anciens fumeurs peuvent se tourner vers le sport (jogging, natation, sport collectif…) ou d’autres activités comme le jardinage. Mais une majorité d’entre eux vont découvrir de nouveaux plaisirs au travers de la nourriture ou de la boisson. Cela leur permet de ne plus avoir le réflexe d’allumer une cigarette pour se rassurer ou pour se calmer. C’est aussi grâce à ce substitut que d’anciens fumeurs se sont rendu compte qu’il n’avait plus besoin de la cigarette pour avoir de l’assurance et pour aller vers les autres. Ils constatent aussi qu’ils peuvent affronter les difficultés et affirmer leur personnalité sans avoir recourt au tabac. Fumer leur permettait d’encaisser les mauvais coups du sort et l’agressivité de leurs interlocuteurs. Dorénavant, ils se sentent plus détendus, plus calmes et plus déterminés sans l’aide de la cigarette. Et ils affirment que les anciens plaisirs liés au tabagisme comme écouter de la musique ou partager un verre entre amis sont toujours intacts. Ce qui est certain, c’est qu’avec le temps, l’envie de fumer s’estompe peu à peu. Les anciens fumeurs savourent leur victoire et réorganisent leur vie, ils n’ont aucune envie de recommencer à fumer et d’être à nouveau dépendant. Ils se rapprochent des autres, que ce soit lors des soirées entre amis ou lors des diners familiaux, car ils n’ont plus besoin de s’éloigner pour aller fumer.

 

Les bonnes raisons d’arrêter

 

Arrêter de fumer est une démarche difficile, mais les bienfaits sont nombreux. Voici quatre bonnes raisons d’arrêter le tabac :

– l’odeur : lorsque l’on arrête de fumer, on se débarrasse également de l’odeur de tabac froid qui accompagne l’haleine, les cheveux et les vêtements

– le retour des sens : les personnes qui arrêtent de fumer s’extasient de retrouver l’usage de leur odorat et de leur goût

– beauté : l’arrêt du tabac permet d’obtenir des cheveux plus brillants ainsi qu’un teint éclaircit

– physique : outre les bienfaits qu’elles apportent à leur organisme, les personnes qui arrêtent de fumer retrouvent du tonus physique. Elles s’en rendent compte en pratiquant un sport ou en n’étant plus essoufflées lorsqu’elles montent des escaliers.

 

 

Vous aimez cet article ?

Abonnez-vous à l'infolettre pour ne pas manquer les futurs articles !

Invalid email address
Nous respectons votre vie privée.
Partagez.

À propos de l’auteur

L'équipe Une vie exceptionnelle

Dave et Karine Ruel, fondateurs du mouvement « Une vie exceptionnelle ». Notre mouvement a pour objectif de vous inspirer et vous guider afin de mieux relever vos défis quotidiens. Que ce soit au niveau de votre santé, vos finances, vos relations, la gestion de votre temps et surtout votre bonheur et votre réussite.

Laisser un commentaire