Agissez dans votre vie

0

La paralysie d’analyse concerne les personnes qui devraient être en train d’agir, mais qui ne le font pas. Elles savent qu’elles devraient être dans l’action, mais elles continuent d’être passives et se contentent de lire des livres, des blogues ou des publications à propos du sujet, d’écouter des gens ou d’aller à des séminaires. Elles consomment ces informations sans agir et ne font que penser, voire tourner en rond et ruminer sans entreprendre. Si elles n’agissent pas, c’est parce qu’elles estiment qu’elles ne connaissent pas assez le sujet, qu’elles ne sont pas assez bonnes, qu’elles ne sont pas prêtes ou qu’elles n’ont pas de plan. Elles peuvent également avoir peur de ce que pensent les autres, des risques encourus ou de l’inconnu. Ces personnes font ce qu’elles peuvent pour contrôler ce qui se révèle finalement incontrôlable. Elles sont concentrées sur elles-mêmes et leurs perspectives sont floues. Afin d’aider ces personnes, il est nécessaire de les pousser à avoir une meilleure connexion avec ce qu’ils sont en train de faire, à commencer à agir, à ne pas se minimiser et à ne pas se concentrer trop sur elles-mêmes. Elles ne doivent pas oublier de servir.

Voir au-delà de soi-même et être au service des autres

Il faut y penser et se questionner sur les résultats obtenus lorsque l’on est au service des autres. Il faut se connecter à cela et se demander comment nos actions vont changer la vie des autres, changer la société ou faire une différence notable. Les personnes qui subissent une paralysie d’analyse ont trop de choses en tête et n’obtiennent aucun résultat. Elles doivent donc penser aux différences qu’elles peuvent créer et à l’aide qu’elles peuvent apporter aux autres. Elles ne doivent plus s’inquiéter pour elles, car c’est cela qui les paralyse. Elles doivent se mettre au service des autres, comme les véritables leaders qui essaient de servir le monde et de faire des différences. Ces leaders le font malgré les difficultés et les doutes. Ils ne sont pas toujours sûrs d’eux et ne disposent pas toujours de toutes les informations dont ils ont besoin, mais ils agissent parce qu’ils se sont fixé comme mission d’aider les gens. Ils se mettent simplement au travail pour aider d’autres personnes. Leur but suprême est d’aider les autres, même s’ils ne contrôlent et ne connaissent pas tout. Leur volonté d’aider est remarquable. Il est donc nécessaire de trouver cet esprit de service en nous afin de surmonter la paralysie d’analyse. Il faut avoir conscience que l’on a un grand rôle à jouer et que des gens nous attendent, car ils ont besoin de notre aide. Nous devons oublier nos propres problèmes pour aider les personnes qui en ont besoin.

Clarifier sa vision et travailler en revenant en arrière

La seconde chose à faire est de clarifier sa vision ainsi que le processus qui a mené à cette vision. En effet, parfois, la paralysie d’analyse est due au fait que l’on se sent incompétent et sans vision claire. On sait que l’on veut aider les gens, mais on n’est pas vraiment sûr de ce que l’on est supposé faire, ni de comment le faire. Dans ce cas, il est recommandé de penser aux résultats obtenus lorsque l’on change la vie de quelqu’un ou lorsque l’on fait bouger les choses positivement. Il faut penser à toutes les conséquences positives que nos actions vont provoquer et se les imaginer, puis remonter en arrière. Si le résultat de cette projection est « mon entreprise fonctionne sans moi », c’est que le problème vient d’une déconnexion. Cela veut dire que vous n’avez pas effectué le travail de retour en arrière. Prenons cet exemple concret :

  • Remontons en arrière : d’accord, l’entreprise marche sans moi.
  • Qu’est-ce que ça veut dire ? Eh bien, ça veut dire qu’il y a un revenu qui rentre.
  • D’accord, d’où vient ce revenu ? Eh bien, ça vient de l’automatisation et de mon équipe.
  • D’accord, alors j’ai besoin d’automatiser les choses et de monter une équipe.
  • Eh bien, comment puis-je faire ça ? Et vous pouvez continuer à remonter en arrière jusqu’à aujourd’hui.

C’est cela qui est réellement important. Lorsque vous sentez que vous tournez en rond, c’est parce que vous n’avez pas de plan clairement défini pour atteindre un résultat. Vous devez donc vous asseoir pour créer ce plan qui va vous mener au résultat souhaité, et travailler dessus. Faites remonter du résultat souhaité jusqu’à aujourd’hui pour obtenir ce plan.

Accomplir trois actions chaque jour

Pour atteindre le résultat souhaité et créer son plan, il y a une chose simple à faire : accomplir trois actions chaque jour pour avancer vers ce résultat et vers ce plan. Seulement trois choses chaque jour, c’est tout. C’est ainsi que vous pourrez vous retrouver, car en effectuant chaque jour ces trois actions, les choses seront meilleures. De nombreuses personnes disent qu’elles « ne savent pas quoi faire ». Sauf que maintenant, vous, vous connaissez la notion de service, vous connaissez le résultat que vous souhaitez obtenir et vous connaissez le processus pour l’atteindre. Si vous manquez d’idée, attachez-vous les services d’un consultant ou d’un coach qui pourra vous accompagner efficacement sur votre chemin. Vous pouvez également vous rendre à des conférences ou à des séminaires de personnes qui font les choses que vous souhaitez réaliser. Il est aussi possible d’effectuer du réseautage en ville pour trouver d’autres personnes qui font ce que vous souhaitez réaliser, et les inviter à déjeuner pour leur poser des questions. De temps en temps, prendre une autre personne comme modèle peut donner la motivation et la vision nécessaire pour commencer à agir. Cette pratique doit devenir quotidienne pour vous afin de vaincre la paralysie d’analyse. Il ne faut pas blâmer l’analyse, car votre cerveau n’est pas fautif. Il est préférable de faire preuve de discipline et d’être prêt à travailler pour atteindre un résultat. C’est pour cela qu’il faut vraiment réaliser trois actions chaque jour et s’y astreindre.

Le problème avec la paralysie d’analyse c’est qu’elle nous empêche d’agir et de réaliser des choses formidables. Le fait d’arrêter toute activité pour penser durant trop longtemps est néfaste pour l’atteinte de résultats. Il faut donc se mettre rapidement en mouvement, et la meilleure façon de le faire, c’est d’agir quotidiennement et que ces actions deviennent une habitude afin d’atteindre ses buts et de vivre une vie exceptionnelle.

Nous vous lançons un défi : 28 jours pour reprendre le contrôle de votre vie.
Le défi « en contrôle » est 100 % GRATUIT et nous commençons lundi. Inscrivez-vous ici : https://unevieexceptionnelle.com/defiencontrole

Vous aimez cet article ?

Abonnez-vous à l'infolettre pour ne pas manquer les futurs articles !

Invalid email address
Nous respectons votre vie privée.
Partagez.

À propos de l’auteur

L'équipe Une vie exceptionnelle

Dave et Karine Ruel, fondateurs du mouvement « Une vie exceptionnelle ». Notre mouvement a pour objectif de vous inspirer et vous guider afin de mieux relever vos défis quotidiens. Que ce soit au niveau de votre santé, vos finances, vos relations, la gestion de votre temps et surtout votre bonheur et votre réussite.

Laisser un commentaire